Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 12:06

L’enfant arme sa fronde et la pierre ricoche,

Sans même égratigner la cuirasse d’acier

Du mastodonte armé. Feu ! Crie un officier 

Le temps est rouge sang, déjà la mort chuchote…

 

L’enfant court sous le feu nourri de la mitraille,

Soudain happé de terre il tombe lourdement

Et roule sur le sol... Le monstre  lentement

Pivote sur lui-même, il faut vaille que vaille

Qu’il réduise à néant la moindre résistance,

Dénudé de conscience, il obéit c’est tout

D’autant qu’on lui a dit : « l’adversaire est partout,

Montre-toi grand et fort prive le d’existence,

Soumets, détruis, réduis, inflige la sentence,

Pour le bien de la cause absous les sentiments,

Dans ce pays en guerre, il n’est pas d’innocents

Hommes, femmes, enfants, tous feront pénitence !... »

 

L’enfant git dans la rue au milieu des décombres,

Il manquera l’école, il expire en soldat,

Un autre prend sa fronde et poursuit le combat,

Qui subsistera tant qu’il restera des ombres… 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Vaincu par l'orage...
commenter cet article

commentaires