Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 02:02

Dans ma tête, les mots ont d’étranges silences,

Est-il un lieu secret inconnu des voleurs

Où fleurissent en paix de fertiles semences,

Une flamme, un amour sans ennuis ni douleurs…   

 

Je regarde le ciel où commence et s’achève

Le chemin orgueilleux que jadis j’ai creusé

Maints pétales flétris chevillés sur la grève

Me désignent du doigt, mon vieux cœur est brisé…

 

Loin de la foule et loin des rumeurs de la ville,

Les néons sont blafards, immanente une main

Me saisit, le jour meurt, tout s’efface servile

Puis l’abîme grandit, que serai-je demain ?   

   

Donnez-moi le repos car mon âme usagée

S’époumone à survivre, elle compte ses pas

Et demeure à jamais dans la vase plongée

Tandis qu’au clocher sonne ultime le trépas…

 

Moi-même et différent, étranger à l’histoire,

Je voudrai disparaître, ailleurs ressuscité,

Peut-être au bout du monde en un corps sans mémoire

Où je pourrai rêver en toute liberté.

Partager cet article

Repost0

commentaires