Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 21:43

Assis sur un rocher au bord d’une rivière,

J’apprivoise le souffle ondoyant sous les cieux,

Comme l’herbe je flotte au grès de la lumière,

Et le songe prend corps immergé dans mes yeux…

 

Sur la table d’amour j’ai déposé les runes,

Des petits cailloux blancs sur le sable doré

Scintillent au soleil, sans nuages ni brumes

L’avenir se dévoile et j’en suis pénétré…

 

Gracile silhouette, au détour du rivage,

Une femme apparaît sur le chemin pétré,

Attendri mon regard caresse son visage,

Dans les feuillages glisse un parfum éthéré…

 

A l’écho de son pas l’espace s’évapore

Et le temps se suspend aux ailes du désir,

D’un baiser recueilli, le réel s’édulcore,

Sous ses doigts papillons je criai mon plaisir…

 

Poète funambule, au fil de l’eau, je rêve,

Un toit, quatre murs blancs, deux draps immaculés,

J’imagine le monde assoupi sur la grève,

Le soupir des amants à l’ombre des volets…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les correspondances...
commenter cet article

commentaires