Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 01:13

Vois le long des chemins sombres fleurir des tombes,

Les plumes rouges sang, regarde cet oiseau

S’époumoner sans aile et dériver sur l’eau,

Écoute mon enfant le sifflement des bombes…

 

Ici l’on meurt de faim, ailleurs on fait ripaille,

On pille, on assassine, on chasse l’étranger,

Quand passent les voleurs plus rien à partager,

    Orfèvres du malheur s’engraisse la canaille…

 

Les hommes sur leurs pas propagent la misère

Et portent dans leurs cœurs la haine au quotidien,

De vouloir simplement s’attribuer un bien,

Qu’importe la façon chacun se fait la guerre…

 

Le ciel peut bien s’éteindre et la terre se fendre,

Se moquant du désastre, il est des prédateurs

Plus cruels que la mort planant dans les hauteurs

Et des crimes sans nom que nul ne peut défendre…

 

Toi dont le bleu regard s’éveille sur l’immonde,

Et du ciel aperçoit le funeste horizon,

Le désastre immanent qu’annonce la saison,

Peux-tu me pardonner de te léguer ce monde ?...

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Vaincu par l'orage...
commenter cet article

commentaires