Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 22:01

Lors d'un jour de hasard j'allais, simple marcheur

solitaire et perdu sur des îlots de sable,

Cueillir le sel laissé par la marée instable

Quand une voix soudain me dit : " deviens pêcheur

De perles, je t'attends ! " Longuement j'ai cherché

Ma muse et mon chemin parmi les coquillages.

Ainsi durant mille-ans, sur un banc de nuages,

J'ai parcouru le ciel et la terre, entiché

D'une nymphe ou d'un rêve aux contours nébuleux...

N'ayant point le désir des passions stériles,

J'ai délaissé le chant des sirènes futiles

Et de l'amour taillé le gemme fabuleux ;

Au croisement furtif sur la rose des vents,

Algues perses au fond de la mer balkanique,

De prismes clairs, ses yeux, d'une couleur unique,

Opalisent mes nuits d'iris incandescents...   

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Souffles d'encre...
commenter cet article

commentaires

Juliette 22/02/2011 15:13



Bonjour Philppe ce matin j'avais laissé un message qui a dasparu c'était :


Merci pour toutes les femmes


Bonne journée


Amitiés poétique


Juliette



Philippe Lemoine 22/02/2011 15:46



Sourire, je n'avais encore eu le temps de passer le valider...


mea-culpa



Juliette 22/02/2011 03:54



Merci pour toutes les femmes



Philippe Lemoine 22/02/2011 15:44



Merci à vous, Mesdames n'existées...Jean Ferrat a chanté " La femme est l'avenir de l'homme "


elle en est aussi la joie et le soleil quotidien..


Douce après-midi Juliette



Juliette 22/02/2011 03:34



Tout cela vaut bien une perle


Une recherche fascinante et délicate à souhait


Amitiés


Juliette



Philippe Lemoine 22/02/2011 03:43



Il me vient un vers : la femme en elle-même est une huitre perlière


sourire et belle soirée Juliette