Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 10:01

 

Quand viendra le printemps, les ailes déployées,

Ailleurs, je partirai l’esprit libre et léger,

Nez au vent, sans regret ni larmes dévoyées,

De ce lieu de misère où je suis l’étranger…

 

Escortant du regard le vol des hirondelles,

Je fermerai la porte et ferai mes adieux

Aux objets du passé. Sur des routes nouvelles,

Alors je renaîtrai soudain homme joyeux…

 

J’humerai les parfums de ces herbes sauvages

Qui dansent sous la pluie et suivrai l’arc-en-ciel,

Cette écharpe d’iris effaçant les nuages

Pour laisser place au char rayonnant du soleil…

 

J’immergerai mon corps dans la fraîche rosée

De l’aube accueillante et cueillerai le fruit

Du grand arbre de vie. Enfin apprivoisée,

Mon amère douleur s’estompera sans bruit…

 

Passé le temps du deuil, sur un fil de lumière,

J’irai vers le levant tisser l’existentiel,

J’écrirai mon poème au bord d’une rivière

Et laisserai mon cœur voguer vers l’essentiel…   

 

Je griserai mes sens de la paix retrouvée,

Vagabond sans le sou mais riche d’être aimé,

Je rejoindrai le soir cette femme rêvée

Qui m’attend quelque part sous un dais macramé…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires