Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 01:09

Ô ! Femme condamnée aux châtiments barbares,

Par le fer, le fouet, la prison, la rancœur,

Des hommes insensés, sans conscience ni cœur, 

Ont mutilé ton corps de plaies et puis d’esquarres…

 

Tu ne vois plus le ciel dans les mains tortionnaires,

De les voir ricaner je ne peux que vomir,

Ta douleur et tes cris m’empêchent de dormir,

Sans pardon je maudis tes procureurs sectaires…

 

Je pleure submergé par l’humaine bêtise,

Le bête s’est éveillée et commence à gronder,

Des juges corrompus veulent te lapider ;

Frêle petit oiseau l’espérance agonise…

 

Ta vie est un enfer impossible à décrire,  

Ils ont dit que ton âme est coupable d’aimer,

Pour ce qu’ils te font puisse, un jour, Dieu les damner !

Plus fort que tous les mots que nous pouvons écrire…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Vaincu par l'orage...
commenter cet article

commentaires

Arnau-Médici 05/11/2010 18:56



Je viens de lire tous les poèmes "articles récents"...


Je suis bouleversée par tant de sensibilité. Merci de nous la faire si bien ressentir!


A bientôt! Jeanny