Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 02:21

Rayonnante effrontée aux désirs affirmés,

Amazone féline à la peau douce et sombre,

Comme vague au ressac de mes reins enflammés,

La lame de ton corps pourfend jusqu’à mon ombre…

 

Tu puises le plaisir à mon sexe affamé

Et tornade m’aspire au nid de tes deux cuisses,

J’en épouse grisé le remous effréné

  Dont j’encense, assoiffé, les suaves prémices…

 

Possédé, je succombe au vertige animal

Qui me broie et m’emporte à la source posthume

Où s’éveille le feu primitif et brutal,

Soumis je t’appartiens ! Ton ardeur me consume…

         

Une onde de choc répercute l’extase,

Ce chaos grandissant dans lequel tout entier

Mon être se dissout en faisant table rase

Du passé, du présent, de son Moi trop altier…

 

De souffles en soupirs sur l’océan charnel,

Homme régénéré, nu, sans masques ni voiles,

Jusqu’à l’ultime cri, sortilège éternel,

Mon amour je côtoie en ton sein les étoiles…

   

Tandis que bienheureux, empalé, je m’abime…

Seuls, dans mon cœur, ces mots résonnent triomphants :

« Je t’aime mon amante ! Au plus haut de la cime,  

  Mille soleils ardents explosent flamboyants !... »

Partager cet article

Repost0

commentaires