Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 16:12

 

Qui peut dire pourquoi je refais le chemin

A l’envers, je vous fais aujourd’hui confidence

Et déroule le fil de ma maigre existence

D’où me vient ce besoin d’en faire un parchemin ?...

 

 Sans doute ai-je perçu l’avenir incertain

Qui me guette là-bas sur les rives de l’âge,

Peut-être me faut-il accepter le passage

De la vie à la mort, retranscrire mon destin

 

Et comprendre le sens, le motif premier

De cette solitude où prend source l’histoire,

Retrouver mon passé, le lien et la mémoire

Que j’ai perdu jadis ; dont je suis prisonnier… 

 

Se dévoile l’arcane à présent éludé,

J’ai longtemps ignoré l’aube de ma naissance,

Il est vrai que le fait n’a guère d’importance,

J’ai appris sur le tard ce secret bien gardé :

 

Un dimanche d’automne, au dessus d’un Bazard,

Sous un toit mansardé, ce n’est plus un mystère,

Tout près du Sacré-Cœur d’un amour adultère,

A Paris, je suis né simplement par hasard…

Partager cet article

Repost0

commentaires

Juliette 26/05/2011 22:43



On dit que le hasard fait bien les choses et vousétes là à nous éclairer de voa vers


Merci


Amitiés


Juliette



Philippe Lemoine 27/05/2011 01:00



Rien n'est écrit d'avance...Merci et beau hasard à toi Juliette


Amitiés poétiques



mansfield 08/05/2011 14:55



Terrible et très beau à la fois, ce cheminement à l'envers qui déroule une vie et l'éclaire aussi.



Philippe Lemoine 27/05/2011 01:05



Sourire, qui sait quelles ombres projette la lumière


Amitiés et merci Mansfield



Nona 08/05/2011 12:35



Cette façon d'écrire est très belle. Ce que disent les mots, on le sent. On le comprend... 



Philippe Lemoine 27/05/2011 01:07



Mais, sourire, les mots ne disent pas tout...quel autre mystère se cache au verso de chacun d'eux ?...


Amitiés et merci Mona