Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 12:08

 

Quand la ville m’emporte et me prend par la main,

Derrière chaque mur, je colle des images, 

En laissant le hasard me guider vers l’humain,

Je ne sais où je vais, je rêve de voyages… 

 

Dérive vers l’ailleurs, d’immeubles en maisons,

Je flâne, tête en l’air, en quête d’un peut-être…

Naguère rencontrés sous d’autres horizons,

J’imagine des gens qu’ils me semblent connaître…

 

Des univers perdus que tisse mon regard,

Je dénude les fils qui doucement s’effacent,

Je ne suis plus d’ici ni même d’autre part,

J’arpente les trottoirs où les mondes s’enlacent…

 

Résonnance du temps que je ne connais pas,

Je me sens étranger aux choses ordinaires,

J’en façonne le deuil, un peu comme un compas,

Pour redonner un sens aux heures solitaires…

 

Une fenêtre s’entrouvre et je vois plein d’émoi

S’envoler l’espérance. Étrangement timide, 

Revient le sentiment, de cet enfant en moi,

Je sens la solitude et la crainte du vide…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Vaincu par l'orage...
commenter cet article

commentaires