Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 19:15

À l’heure où l’horizon vers le vide s’enfuit,

Lorsque je pense à elle aux pourtours de la nuit,

Le vent étire au ciel ses longs cheveux d’écume

Et des nymphes de sel exhalent la lagune…

 

Reflets d’argent moiré, fugaces bruissements

D’ailes au fil de l’eau, de maints déhanchements,  

Sur le sable la mer esquisse un pas de danse,

Le souffle de mon cœur vers ma muse s’élance…

 

Sur mes lèvres se pose un baiser délicieux,

Je prends corps et frisonne au toucher de ses yeux,

Dans la pâle clarté d’une étoile complice

Il pleut de l’or liquide et puis le temps s’éclipse… 

 

Effluves parfumés de rose et de jasmin,

Secrètement l’amour embaume le chemin

Et nourrit l’insomnie aux limites du rêve…

Dans l’humide fraîcheur d’une aurore trop brève,

 

Entends-tu doucement chuchoter les roseaux ?

Ils murmurent les mots que chantent les oiseaux,

Ce sont de longs échos sans crainte ni détresse

Qui viennent sur ma peau mourir avec tendresse…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Souffles d'encre...
commenter cet article

commentaires

louvopale 23/06/2011 09:09



Je découvre ce blog et sa poésie qui me ravit.


Amitiés


Louv'



Philippe Lemoine 24/06/2011 15:00



Poétiquement votre avec toute mon amitié merci et duce journée à vous Louv'



Anne Courset-Stien 20/06/2011 14:58



Je vivrais tes insomnies rien que pour la musique de tes mots, une symphonie d'images en couleur, de frissons ressentis par la beauté du texte.


Je suis absolument fan !


Merci pour cette lecture délicieuse !


amitiés


ps je travaille, je travaille le thème de terre !


 


Anne



Philippe Lemoine 20/06/2011 18:12



Sourire, merci Anne et bisou bonne chance à toi pour le concours...