Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 11:37

Une trouble lueur dérive dans tes yeux,

Le monde s’évapore et le temps s’éparpille,

Ton amour pour offrande, homme béni des dieux,

Aux contours de ta bouche, en gourmet je grappille

Le fruit mûr d’un baiser aux aromes sucrés…

 

Sous le flot des saveurs, comme atteint d’un vertige,

Envoûté, je succombe à tes charmes secrets,

Féline contre moi, sensuelle et prodige,

Exacerbant mes sens la pointe de ton sein,

Sans même en avoir l’air, faussement innocente,

Exalte le désir et m’effleure à dessein,

L’un à l’autre entoilé, suspendus dans l’attente,

Cajolant du regard ton corsage échancré,

Je dessine la courbe et façonne l’argile

Délicat et moiré de ton corps chamarré…

 

De mouvements subtils, ondoyante et agile,

Sirène enroulée au ressac de mes reins,

Tu frémis sous mes mains et me donne l’ivresse,

Pleine de volupté doucement tu m’étreins

Et ondules sous moi réclamant ma caresse…

  

Bruissements de draps blancs, nos cœurs enchevêtrés

Apprivoisent l’instant comme des funambules,  

Voile de sable aux grains de velours mordorés,

Ta peau glisse et gémit sous mes doigts libellules…

Partager cet article

Repost0

commentaires