Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 01:46

Voluptueuse image inscrite à fleur de peau,

Une ride de vent glisse sur les futaines,

Pâle clarté, la lune ondule au gré de l’eau,

Qu’il est doux d’écouter le sanglot des fontaines

Et les futaies gémir comme ces violons

Frémissant sous l’archet des nostalgies anciennes

Qui laissent sur leurs pas de sensibles sillons

Que le rêve transforme en odes musiciennes…

Dans l’ombre d’un tilleul, j’exalte les senteurs

De la fleur d’oranger, sous un banc de nuages,

 Les larmes de la nuit, plus loin dans les hauteurs,

Me parlent d’une femme aux sibyllins visages…

Fugaces clignements des paupières, de traits

Griffonnés au fusain sur l’encre de la toile,

 J’enfante l’oracle aux suaves attraits,

Offerte, les seins nus, je dessine une étoile…

Le ciel est le gardien des espoirs égarés,

Dérivent dans mes yeux des aubes vénusiennes,

Fugitifs bruissements aux contours éthérés,

J’ensemence mon cœur de pensées bohémiennes…

Un moineau funambule, à demi déplumé,

Sur un fil électrique, entre doute et peut-être,

Est venu se poser tout près de l’être aimé

Qu’il entend respirer à travers la fenêtre…

Partager cet article

Repost0

commentaires