Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 14:03

D’un modeste cruchon déposé sur la table,

L’homme au front soucieux se montre plus affable,

Vive une flammèche éveille son regard

Et chasse de son cœur le sentiment hagard

 

Lorsqu’est servi le fruit de la fleur en garrigue

S’exhalent les bouquets dont la treille s’irrigue,

Sur l’instant balayés d’un geste de la main

Les tracas quotidiens sont remis à demain…

 

Puis quand coule le vin léger comme une bulle,

Qu’il soit prince ou manant soudain l’être affabule,

S’entrouvre le cocon d’un monde préservé

Et le temps se suspend à cet objet rêvé…  

 

Les sens émoustillés par l’arôme de figue

Que portent les tanins s’estompe la fatigue,

Funambule l’esprit se grise en aparté

Et fille de l’ivresse arrive la gaité…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans In Vino Véritas
commenter cet article

commentaires

claire satin 18/02/2010 15:54


c´est un vrai bonheur de se glisser parmi tes lignes. Tant d´harmonie, de douceur dans tes merveilleuses poésies. Merci cher Poète pour le partage de ton extraordinaire talent.
Sous tes écrits, mon coeur se réjouit, mon esprit ondule harmonieusement et mes pensées s´enthousiasment. Merci Cher Philippe


Philippe Lemoine 19/02/2010 02:14


Joie de te savoir nomade sur mes mots Claire
merci et douce vie à toi