Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 15:02

J’aime sentir captifs les regards envoûtés

Se poser sur ma robe et contempler sa trame  

Où des reflets nimbés d’ambre et sombres clartés

Jouent avec la lumière enluminant ma larme…

 

Affleurant sur les bords du cristal biseauté,

À qui sait entrevoir les contours de mon âme,

Là, dans les yeux soudain mon étrange beauté,

 Se révèle à celui qui décrypte ma flamme…

 

Ce que l’œil prophétise, exalte les senteurs,

Les arômes subtils de ma terre natale,

Des limons argileux j’ai reçu les faveurs

Dont l’odorat perçoit l’ampleur sentimentale…

 

L’amalgame fleuré sublime l’horizon

Du nez qui sous l’emprise évidement vacille

Sur l’aile des tanins octroyant à foison     

   Les parfums éthérés que mon souffle distille… 

 

Puis vient l’instant béni, de l’amer au sucré,

J’épouse de mon corps liquide, toute entière,

La bouche, mâchouillé d’amoureuse manière,

Je révèle au palais mon univers secret…

 

La richesse complexe enfantée avec soin

De ma chair liquoreuse excite les papilles

Et donne consistance à ces maintes grappilles

Qui comblent du plaisir l’ineffable besoin

 

Longuement attendu par les sens aiguisés

De l’homme qui le verre à la main détermine

De mon identité le caractère intime,

J’éprouve le bienfait des désirs apaisés…

 

Sous le charme présent, extase et volupté

Délivrant ma chaleur d’une douce caresse

 Tissent en chœur la joie immanente à l’ivresse

Pour laquelle, je suis, moi le Vin, adulé…

 

Prodige arrive enfin l’émérite union ;

Je coule dans la gorge et de mon sang j’inonde

Le corps de l’être aimé qui, délivré du monde,

Vacille sous l’effet de la communion…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans In Vino Véritas
commenter cet article

commentaires

claire deLune 19/03/2010 18:04


merveilleux comme toujours cher Philippe ! Quel plaisir de te lire, je te remercie pour ce aprtage.