Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 16:47

Loin des clameurs du jour, étrange funambule, 

Sur le fil d’un murmure, issu des profondeurs,

Comme un voile éthéré l’infini déambule

Et chuchote à l’esprit des secrets, des splendeurs…

Emportés par le songe, Il est des bohémiens,

De simples vagabonds dont les mots noctambules

Dérivent sous la lune et puis des magiciens

Qui troublent le sommeil des âmes somnambules…

Ils glissent sous le seuil des portes. Musiciens,

Ils laissent sur leurs pas la douceur d’une empreinte,

L’ineffable parfum des souvenirs anciens

A moins que ce ne soit, inscrits en demi-teinte

Sur l’échelle du temps, les soupirs vaporeux  

D’un possible futur en instance de naître,

Timide écho tremblant d’un prélude amoureux

Qui n’attend qu’un hasard pour soudain apparaître … 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les correspondances...
commenter cet article

commentaires

sumadrad 10/03/2011 13:09



il est des souvenirs au parfum délicieux !! d'autres moins gais !! mais la vie n'est que cela .......poétique délicate..........


amitiés


sumadrad



Juliette 08/03/2011 02:11



J'aime bien cette poésie de style dont : "L'innéfable parfum des souvenirs anciens" cela me parle


Merci


@ bientôt


Juliette



Philippe Lemoine 24/03/2011 02:56



Innéffable parfum...merci Juliette...


Amitiés poétiques



claire2lune dite aussi raggazza pienadisole 05/03/2011 18:27



c´est un pur bonheur de me fondre ici parmi tes poèmes cher Philippe, j´y séjourne bien volontiers, jouissant de chaque instant poétique que tu offres. MERCI

Philippe Lemoine 06/03/2011 04:09



Merci Claire, tes mots sont un petit bonheur partagé...


Doux week-end