Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 14:34

 J’aime l’ardeur mourante inscrite dans les cieux

De l’amour languissant, l’inaltérable flamme

Qui renaît sous la cendre et dont seule la femme

Conserve les secrets des jours devenus vieux…

 

Sublime est l’étincelle errante dans le noir

Qui rajeunit le front des amantes déchues

Et chasse de la mort les grandes mains crochues

Dont les ongles boueux écorchent le miroir,

 

Guillerette est la ride au pourtour du regard

Nostalgique et lointain quand revient la mémoire

Louvoyant sur le fil de l’intime grimoire

Où le rêve se mêle au souvenir hagard,

 

Les contours de l’hymen musardent dans les yeux

Délavés par le temps qui doucement s’efface,

L’âme et l’éternité, d’un tendre face à face,

Epousent du présent le passé merveilleux…    

     

J’exalte les parfums des spectres surannés

Qui viennent s’échouer sur des lèvres peu sages

Estampant les tissus de ces antiques pages

A jamais ressassés par des corps condamnés…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Vaincu par l'orage...
commenter cet article

commentaires