Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 14:58

 Les membres atrophiés

Le hasard pour destin

Le regard terrifié

Et l’espoir prisonnier

Au mépris condamné

Sans avenir ni présent

J’arpente la vie         

Tremblant à chaque instant  

Ce n’est pourtant pas un crime

D’avoir le corps mal né

De devenir infirme

Ce n’est pourtant pas laid

De ma seule apparence

S’installe le silence

De ma seule présence

J’enfante l’absence

Pas facile d’être

Un homme singulier

Simplement d’apparaître

Dans la vie différent

Alors vient l’habitude

Des sourires narquois

La profonde solitude

De ne savoir pourquoi

Puis vient la servitude

La gêne pour compassion

La triste amertume

Et sa fausse attention

Les gestes de pitié

Les yeux qui autrement

Me regardent curieux

Me blessent d’un regard

J’éprouve en mon âme le regret

De ne point paraître

De ne pouvoir simplement exister

Comme je voudrai être…                       

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les Innommables
commenter cet article

commentaires