Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 14:55

Elle, tristement belle, ondule sur sa tige,

Lui, vacille, soudain, comme pris de vertige,

Elle, l’entend, chuter,  lourdement dans l’ennui,

Lui, l’écoute pleurer, désarmé dans la nuit…

 

Elle et lui, suspendus, éthérés dans l’attente,

Elle et lui, l’un dans l’autre, en une ombre latente,

Si présents et pourtant languissants, d’un instant,

Néanmoins si absents, d’un silence, inquiétant…

 

Elle, esseulée, errant, doucement chagrinée,

Lui, perdu, s’avinant d’une rose fanée,

Elle et lui, par l’amour, l’un à l’autre, enchaînés,

Dépendants, chuchotant des écrits surannés…

 

Dérivant, sur l’écho d’une valse indolente,

Dans le cœur des amants chante une douleur lente,

Elle et lui, séparés, d’un aveu, d’un serment,

Allaitent le chagrin, épris du sentiment…

 

Au jardin des regrets, le sanglot de l’empreinte

Epoumone en secret le désir de l’étreinte,

Elle et lui, d’un parfum, tendrement amoureux,

S’enlacent dans le temps d’un soupir langoureux…

 

 …………………………………    

 

Tu, penses qu’il y a un ailleurs,

Un ailleurs meilleur,                 

Un espace de bonheur…

On se le dit                                          

A l’infini…

Pour avoir moins mal,

Pour être moins pâle,

Pour croire à demain… 

Partager cet article

Repost0

commentaires