Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2009 7 26 /07 /juillet /2009 12:48

Monte des profondeurs l’intenable marée,

Flamboiement de l’attrait en quête de plaisir,

D’une effleure ta peau, d’opale chamarrée,

Papillonne au toucher de l’intense désir…

 

De ton sein palpitant je ressens la brûlure,

Fier, son bouton éclos sur la courbe du mont,

J’en caresse, ébloui, l’ineffable luxure,

Pris de fièvre gémit l’adorable démon…

 

Furtivement la fleur se gonfle de nectars,

Sensuelle, l’effluve, alanguie à la source,

Exalte la saveur aigre des nénuphars,

De ses fruits octroyés ma bouche se ressource…

 

Voluptueux, le grain, sous mes doigts papillon,

Se distend et frémit, réclame son offrande,

Comme un claveau tendu, de sa lèvre gourmande,

Il implore lascif le divin aiguillon…

 

Il brille au firmament de douces lunes d’eau,

Sublimes, deux oiseaux dans mes yeux se reflètent,

J’apprivoise ma soif au sillon de ta peau,

Aux ressacs de tes reins, je serpente et j’halète…

 

De soupirs embrasés naît la félicité,

Prodigue enlacement, d’un abandon mystique,

D’un long cri partagé s’ouvre l’éternité,

L’extase nous saisit de sa main fantastique…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les Innommables
commenter cet article

commentaires