Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 22:14

Ils sont venus me dire à moi, viticulteur,

Certes ton vin est bon mais pas assez rentable

Arrache donc ta vigne et range ton tracteur,

Le métier a changé, l’époque est détestable…

                                                                             

Nul besoin de chercher l’originalité,

L’alliage parfait de différents cépages,

De donner au vignoble une identité,

De la loi du marché, vous êtes les otages…

Le négoce cupide a pour toi décidé,

Produire à moindre coût un produit ordinaire,

Correspondant au goût de la majorité,

Un vin passe-partout, breuvage planétaire

Sans signe distinctif convenant au chinois,

Enorme potentiel, selon les prospectives

En pleine expansion, rien que les pékinois

Rapporteraient beaucoup de façons lucratives…

Le façonnage est rien, le marketing fait tout,

Une saveur boisée à peine gustatives

Qui n’interpelle pas le palais mais surtout

Un budget publicitaire et des marques réactives  

Comme coca-cola, vous n’avez d’autres choix !

Un instant, j’ai cherché des yeux ma carabine

Et puis, le choc passé, j’ai retrouvé ma voix :

 « Préférez-vous un verre ou de la chevrotine ? »    

 

Ils sont venus me dire à moi, viticulteur,

Certes ton vin est bon mais pas assez rentable

Arrache donc ta vigne et range ton tracteur,

Le métier a changé, l’époque est détestable…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Renard 22/07/2009 02:51

Est-ce que ça te dérange si je te mets dans mes liens sur mon blog?Sois bien à l'aise, si tu ne veux pas, je comprendrai 

Philippe Lemoine 22/07/2009 03:06


Me déranger ? Grand Dieu, NON ! J'espère ne pas avoir la grosse tête
C'est un honneur et un plaisir que tu m'accordes
Merci à toi de m'en faire l'amitié 


Renard 21/07/2009 19:47

"Prédérez vous un verre ou de la chevrotine?"Superbe... et comme je comprends cette réaction.. 

Philippe Lemoine 22/07/2009 02:48



Sommes-nous loin d'une certaine réalité ? Rentabilité et profit sont les deux mamelles de notre systèmre ultra-libéral qui, même si il ne le sait pas, va dans le mur...
Merci à toi de ce partage