Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 11:21

A quoi çà sert de courir après la lumière,

A quoi çà sert…, ma petite Claire,

A quoi çà sert tout n’est qu’éphémère,

Ton fragile sourire se fige immobile,

Le soleil baille d’ennui et s’écoule ta vie,

D’un rêve ombrageux déjà…, le jour s’achève…

 

Singulière enfant aux heures particulières,

Tu hantes le silence de ta frêle existence

Et…, habille l’absence d’une possible présence,

Dans le vide de ton regard, soupirent des chrysalides,

De maigres lueurs dansent sous tes paupières,

Tu veux croire, toujours, à des jours meilleurs…

        

Mais…, ton souffle d’amour est un souffle trop court,

Par hasard, il s’estompe dans le bleu de tes yeux,

La buée en efface le trop faible contour

Et le temps…, ignore ce que l’espoir adore…

       

A quoi çà sert de courir après la lumière,

A quoi çà sert…, ma petite Claire,

A quoi çà sert, tout n’est qu’éphémère…

Ta chaise est vide et sur me lèvres livides,

L’écho lointain de tes rires enjolive mes mots,

Tu ne me connais pas et pourtant…,

Il me semble t’avoir, longuement bercé…,

Tendrement, longuement, aimé…

Tu ne me connais pas

Mais…, de t’avoir longuement regardé…,

Pour toi, ma petite Claire, j’ai le cœur qui bat…           

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les Innommables
commenter cet article

commentaires