Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 01:37

Ami, ce soir oublie un instant tes soucis,

Tes chagrins, ton travail, ne soit pas indécis,

A cette table assis, ne te prends pas la tête 

Chante le vin primeur, aujourd’hui c’est la fête !

 

De la joie exaltant l’innocente gaité,

Ensemble et fraternels trinquons à l’amitié

Et laissons de côté tous nos tracas d’oseille,

Buvons jusqu’à plus soif la divine bouteille

 

Dans nos veines s’irrigue une douce chaleur,

Puisque tu peux tout faire épanche ta douleur

Plutôt que de pleurer, si tu ressens l’envie,

Le besoin de parler, raconte-moi ta vie

 

Et puis buvons encore, et puis rions aussi,

Savourons du nectar l’arôme réussi,

Avinons tous nos sens et puis levons nos verres ;

Les yeux brillants, clamons mille et une chimères…

   

Emportés par l’ivresse, aux sources du passé,

Eveillons nos vingt ans, par  le rêve embrassé,

Ressuscitons nos cœurs d’adolescents imberbes ;

Vois, comme cette nuit, les femmes sont superbes !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Renard 26/06/2009 21:06

Je me régale moi ici...Sauf pour la fin... je n'aime que les renardes... 

Philippe Lemoine 30/06/2009 03:50


Sourire, ô femme cruelle, quels maux t'ont causés les renardes...?
Amitiés poétiques
Philippe