Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 01:35

Compagnon, tourmenté par le sens de la vie,

Si tu veux de ce monde acquérir le meilleur,

De mille petits riens ressuscite à l’envie,

A l’automne, du cep, deviens le grappilleur !

 

De ce buste noueux, avec délicatesse,

Cueille le fruit prodige aux reflets, d’ambre, ocrés,

Qu’argileuse, la terre a nourri de tendresse

Et respire en gourmet ses arômes sucrés.

 

Goûte le boqueteau d’épices sans délais,

De son jus, les saveurs dont la grappe regorge,

Laisse fondre un par un ses grains dans ton palais

Et couler doucement sa pulpe dans ta gorge.

 

De t’être énamouré des trésors de la souche,

Tu penseras songeur : « Est-il concept plus beau

Que la chair du raisin dont le cépage accouche,

Qui du simple et du vrai me fait voir le flambeau ? »

 

Libéré des aigreurs que l’énigme dispense,

De l’ivresse éprouvant l’extase à méditer,

Languide, ton esprit trouvera récompense,

Tous tes sens lui diront, leurs plaisirs d’exister…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans In Vino Véritas
commenter cet article

commentaires