Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 00:26

Chaque fois que le glaive éventre l’innocent,

Que le juge condamne aveuglé par le sang,

A chaque fois que l’homme assujettit son frère,

Que s’érige inhumain le précepte arbitraire,

Quand passe le bourreau sur le fil du couteau,

La corde du pendu resserre son étau…

La noirceur du poteau rehausse le supplice,

Dont le génie humain se désigne complice…

Tout le long des fossés, du chemin éploré,

La loi n’a pas cessé de se dénaturer…

Chaque fois que la croix s’érige en sépulture,

Dans l’écho de ton nom se commet l’imposture,

Le profane verdict de l’être compromis

Souille l’esprit divin du jugement remis…

En berne, l’équité porte bas le flambeau,

L’oriflamme sanglant des martyrs sans tombeau…

De plomb incandescent, d’une fausse exigence,

Le front de l’infamie avilit la balance,

Au gré des intérêts contrefait le peson,

Privilège usurpé pour les uns la prison,

Pour les bandits bien nés, les voleurs respectables,

Le pouvoir et l’argent réservés aux notables,

Pour les uns le gibet d’un inégal procès,

Pour les autres le droit d’instituer l’excès,

La raison du plus fort est cause de clémence,

L’intègre miséreux reçoit la pénitence,

La chaîne et le fouet, la terreur du cachot…

Ne reste de la foi qu’un rêve sans écho…

Sans conscience ni cœur, aux valeurs sans éthiques,

Notre monde appartient à des seigneurs cyniques,

La crosse du fusil dicte leur vision

Le juste et l’innocent en paient l’addition…

Les versos fracassés par le fardeau du vice,

Sur son trône fangeux dépérit la justice

Et les dieux, sans un mot, contemplent sa douleur,

Misérable, le ciel se ternit sans chaleur…

Seul, demeure le cri, l’ineffable souffrance,

La voix de l’opprimé sur les monts du silence,

Le sceau totalitaire éteint la vérité,

Lâche, l’humanité camoufle sa beauté…

Sonne au clocher le glas de sa maigre espérance,

Etreint sous son carcan ses vœux de tolérance,

Chaque jour, chaque instant, tout le temps continu

Exalte le zénith du puissant parvenu…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les Innommables
commenter cet article

commentaires