Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 23:50

Il pleut dans ma mémoire et le temps s’éternise,

Il m’arrive parfois d’entrevoir le désir,

Cet amant désuet qui m’ignore à loisir,

Qu’aucune émotion ni ferveur n’humanise…

 

Vieil ami de mon cœur le sombre s’organise,

Morose et résigné, du vide, sans choisir,

Il sonde des chemins sans soleil ni plaisir,

Corrompu, l’horizon lentement agonise…

 

En marge du destin comme pris de stupeur,

Ainsi passent les jours, d’une vaste torpeur,

L’un à l’autre accolés, suspendus dans l’attente…

 

Aurai-je mal vécu ? Tout semble se faner !

Du passé, nul envoi ne vient plus m’aviner,

De la paix, le garant, seul l’oubli me contente…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Vaincu par l'orage...
commenter cet article

commentaires