Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 23:33

Clocher, sonne le glas ! Mon cœur est un tombeau,

Une crypte ! Erodé par l’ombre, il se consume.

Fétide, seul le doute encore le parfume,

Sur lui, le désarroi remoule son couteau…

 

Nul écho n’est plus lourd que celui du marteau

Qui tombe et rebondit sans cesse sur l’enclume,

Haine, douleur, misère…, en révèlent l’écume

Et l’oubli, sans remords, le vêt d’un gris manteau…

 

D’espérance et d’amour, nos chapelles sont vides,

Ne reste de l'humain que des regards livides,

Endeuillé, l’horizon se voile d’habits noirs…

 

O ! Funeste tollé de ton joug qui m’assaille,

Vois, comme mon esprit sous celui-ci tressaille,

J’ai froid, j’ai peur, il pleut des lames de rasoirs…

Partager cet article

Repost0

commentaires