Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 00:25

                                              

Comme seul un soupir sait bien se faire entendre,

Fluide comme l’éther, je glisse entre deux eaux

Vers ces rives sans âge où rêvent les oiseaux,

Des murmures du temps ne reste qu’une cendre…

 

Sur le fil de la vie universel et tendre,

Libéré de mon corps, ce fragile roseau,

J’ignore de l’oubli le terrible ciseau

Avec douceur, je vais sur son souffle m’étendre…

 

Sur les ruines du monde, instruit par le destin,

J’inhale de la paix l’effluve clandestin

Et découvre le lien unissant toutes choses…

 

Discernant de l’amour le chemin intuitif,

Je renais bienheureux au bonheur primitif

Et cueille dans le ciel des pétales de roses…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Poussière d'Oxygène
commenter cet article

commentaires