Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 00:44

                             

Misérable nombril, béotien paltoquet,

J’exalte de l’Ego les orgies ordurières,

J’abuse, vaniteux, de l’absurde en paquet,

Quel est donc ce poète aux mauvaises manières…

 

Ejaculant mon encre en long et en travers,

Moi ! L’amant impuissant, d’une vile arrogance,

Lubrique comme un paon, je me pâme pervers,

De mon œuvre pantois, j’encense l’ignorance…

 

J’écris comme je cours, sans grâce ni beauté,

Macule le papier d’altières diaprures,

Je me perds en chemin prêchant l’opacité,

Méprisant, me complais d’immondes tavelures…

 

Je conjugue l’obscur, j’honnis le sentiment,

Inapte procureur, je condamne la rime,

Sans répit discourtois, me voici mécréant,

Apôtre du non sens, adepte de la frime…

 

Je projette des mots sans suite ni raison,

Ne sachant être clair, l’orgueil pour nourriture,

Je me glose faraud de ma piètre oraison,

D’une prose fétide offense l’écriture…

 

Je gribouille le verbe à quoi bon m’appliquer,

Une montre pour craie, assis à mon pupitre,

Pitoyable est mon art à quoi bon s’en moquer,

Sans repentir, menteur, je ne fais que le pitre…

 

Par moi-même aveuglé, je me clame maudit,

Juché sur le pinacle, oubliant modestie,

Je dresse des gibets, intégriste inédit,

Sans procès ni verdict, j’étreins la poésie…

 

Moi ! Prince du sordide, innommable écrivain,

Je souille la beauté de cette fleur sensible,

Sous ma plume, oyez-la ! S’époumoner en vain

Et…, je ris de vous voir déchiffrer l’impossible…


Me voici souverain, m’admirant sans vergogne,

A quoi bon discourir, je n’ai pas de talent,

Laissez moi, je vous prie, à ma maigre besogne…

Pour ne point me blâmer, l’on me dit insolent,

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les Innommables
commenter cet article

commentaires