Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 10:18

 

Et, claque le fouet ! Sur la peau de l’esclave,

O douleur ! De l’injure offre-moi l’abandon,

Du parjure, absous moi, permets moi le pardon,

Ne courbe pas mon front, enlumine l’enclave…

 

Et, claque le fouet ! Cogne, bourreau, plus fort !

O courage ! Apprends-moi l’essentielle distance,

Que je puisse apaiser l’asthénie en silence,

Qu’en mon honneur sauvé, je trouve réconfort…

 

Et, claque le fouet  de l’humeur fratricide !

Regardez, ô ! Seigneur, le carmin de mon sang,

Coule-t-il autrement que celui du passant ?

Pourquoi, dois-je en subir le prix de l’homicide… ?

 

Et, claque le fouet ! Dans la main de Caïn,

D’où vient cette rancœur, ne suis-je pas son frère ?

Tout au fond de son cœur, c’est l’amour qu’il enterre,

Du ferment du délit, je n’en comprends aucun…

 

Et, claque le fouet ! Le fer de l’ignorance,

Humilié, battu, j’en encaisse le prix,

D’être né différent, je connais le mépris,

De mon humanité viendra la délivrance…

 

………………………..

 



 

Vouloir juste que l’on m’accepte,

Juste vouloir que l’on me respecte… !

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les Innommables
commenter cet article

commentaires