Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 16:01

O ! Souffrance, ô chagrin ! Agaçant châtiment,

Aux quatre coins du vent se répand l’ecchymose,

Lactescent, ton visage en reflète la chose,

Flageolant mon orgueil d’un moindre sentiment…

 

Je suis l’homme arrogant, du fléau, le ciment !

Complice du démon, avec lui, je compose,

Endeuillant l’horizon, d’un glaive sanglant, j’ose,

D’un soupir, insolent m’absoudre du tourment…

 

Essartant la nature, au gré de mes caprices,

J’asservis sa splendeur l’entachant de varices,

Le ciel, la mer, la terre en essuient le mépris…

 

Ne me déjugez point ! L’intérêt prédomine,

Coupable, que nenni ! Vous n’avez rien compris,

Mon Ego, d’un désir, lentement m’extermine…

 

………………………….

 

 

 

 

 

Mon cœur, vois là bas, cette longue cohorte,

Cette foule en lambeau s’estomper dans la nuit,

Vois ! Blasé ce soldat sur le fil de l’ennui,

Vois, partir ce wagon, c’est l’amour qu’on emporte…

 

 

 

 


Holocauste…  

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Les Innommables
commenter cet article

commentaires