Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 13:25

 

 


Le vent, ami du sable, ensevelit profond

Les ruines d’Eleusis, l’essence du félibre,

Condamnée à l’exil, solitaire mais libre,

Muse entre terre et marne où son cœur se morfond…

 

Servant d’un culte mort sous un terne plafond,

Alchimiste des mots, de son art, il calibre

La beauté de sa rime en quête d’équilibre,

L’oracle de ses vers décrypte le bas fond…

 

Sur le seuil de l’oubli l’aède de ses verbes

Enlumine le sens et, des laideurs acerbes

Autant que du sublime il se montre devin…

 

En disciple d’Orphée il bannit l’artifice,

D’un quatrain sans emphase il frôle le divin,

De son maître il comprend l’utile sacrifice…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Poussière d'Oxygène
commenter cet article

commentaires