Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 00:34

 

Des nuages, le roi ! L’aigle, seigneur du monde,

Sur l’axe d’une roue oscille incandescent,

Torride et magnifique, il bannit l’indécent,

Ce démon, qui dans l’ombre, enracine l’immonde…

 

Il éveille au printemps la graine moribonde,

D’un rayon au matin ranime l’innocent,

Tant à l’obscur qu’au froid demeurant réticent,

Il chasse de l’hiver l’humeur nauséabonde…

 

En son cœur, la vertu suit l’œuvre in extenso,

Ceux dont l’âme s’embrase et s’instruit de facto,

S’émancipant du corps s’unissent au cosmique…

 

Dans l’humide chaleur, nourri par l’apollon,

Lors qu’éclot la bouture et que naît l’oisillon,

Du monde, l’on entend le poème eurythmique…

 

Partager cet article

Repost0

commentaires