Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 15:46

 

 

Dans la vase, accroupi, j’exhume, hagard…, mon œil,

D’un écho, cette nuit, je porterai le deuil,

Avant qu’il ne me quitte…, il faudra qu’il me dise

Ce qu’il a découvert pataugeant sous l’eau grise…

 

Taraudant, jusqu’à l’os, son orbite concave,

Avant que son cristal au soleil se délave,

J’écaillerai sa sphère épluchant son tourment,

J’exciserai son nerf avec soin, lentement…

 

Dans l’obscurité, borgne interrogeant l’oracle,

J’éviderai la plaie ulcérant le cénacle,

D’un ongle, sans dégoût, incisant la tumeur,

De l’ovale excavé je laperai l’humeur…

 

L’effleurant d’un index, avec délicatesse,

J’égoutterai sa larme abrogeant sa détresse,

Sur ma lèvre humectée, affamé de son sel,

J’en sentirai la fleur aux saveurs de bretzel…

 

J’immergerai l’objet dans un bocal d’eau claire,

J’en verrai l’arc en ciel s’édulcorer précaire,

Comme un trésor, posé tout au fond de la mer,

Des algues du joyau je purgerai l’amer…

 

Des ridelles de sang flotteront en surface,

Du macabre ballet j’effacerai la trace,

Le travail achevé, sur le globe, penché,

J’apaiserai le mal…, contemplant la psyché…

 

……………………. 

           

 

Captif de mon regard, de sa douleur latente,

 Je puise en sa laideur des miettes d’existence…

 

 


 

Partager cet article

Repost0

commentaires