Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 14:23

Sortilège immanent, la vision me submerge

Et m’emporte au-delà de l’univers conscient,

J’ai la sensation, dans un songe efficient,

De flotter vers un lieu sans assise ni berge

 

Où toute chose reste occulte métaphore,

Dont je dois dessiner l’imaginaire contour

Chuchoté par la voix dans l’ombre à contre-jour

De l’existant palpable aux lignes de phosphore.

 

L’image est là présente inscrite en demi-teinte,

Elle s’impose à moi, m’obsède, me nourrit,

Je dois lui donner corps, fébrile mon esprit

Se dédouble, et divague amoureux d’une empreinte…

 

Résonnance d’un monde invisible, le rêve

Superpose au réel la trouble identité

Du paysage qui, dans l’intimité,

Me dévoile son cœur échoué sur la grève…

 

L’apparence s’estompe, apparaît l’impalpable

Nature mise à nue et le souffle caché

De la vie existante illustrant le cliché,

Simple évocation de la chose immuable

 

Qu’aperçoit l’œil profane insensible au rivage

Dont mon âme transcrit le murmure essentiel,

Dépouillant les mots de leur sens matériel,      

J’écoute résonner l’allogène langage…

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires