Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 01:02

 

Anonyme murmure allochtone et pourtant,

Du double à son contraire, à la fois autre et frère,

De ce souffle d’amour issu de notre terre,

Hommes, ressuscitons les promesses d’antan… !

 

Quel que soit ton clan, noir, blanc ou bien gitan,

Peuples d’un même sang, librement, sans frontière,

De la vie apprenons, rehaussons la matière,

De nos disparités bâtissons l’existant… !

 

Entrouvrons nos esprits à toutes références,

Quel que soit l’horizon, au puits des différences,

D’un verbe devisons avec fraternité…

 

D’un partage, approuvons nos chants et nos cultures,

Enrichis par l’échange, unissons nos natures :

Le respect comme loi créons l’égalité… !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Darius Hyperion 06/05/2009 09:39

Bonjour,Permettez-moi d'insister, il faut accorder l'adjectif relatif quel avec le nom qui suit.Tribu étant féminin, c'est QUELLE soit ma tribu.En conséquence de quoi l'hémistiche contient 7 syllabes.Je ne vous l'ai pas signalé ailleurs, mais d'autres poèmes comportent cette faute.Cordialement

Philippe Lemoine 08/05/2009 04:40


Vous avez grandement raison et je suis ravi de corriger cette faute d'inattention, merci !
Amitiés poétiques 


Darius Hyperion 01/05/2009 10:03

Bonjour,Si je puis me permettre, votre vers 5 comporte une erreur de grammaireQuelque soit ta tribu, il faut écrire QUELLE QUE soit ta tribuIdem au vers 10 Quelque soit l’horizon, il faut écrire QUEL QUE soit l'horizonVoir ce site :http://www.aidenet.eu/h_quel_que.htmCordialement

Philippe Lemoine 01/05/2009 14:48


Bonjour, vous avez raison et grand merci de m'en permettre la correction, d'autant que poussière d'oxygène est sur le point d'être publié, ne me manque que la 4e de couverture

Amitiés poétiques