Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 00:53

Maquillant son regard sans grâce ni magie

Pour cueillir de la gloire un bien maigre butin,

Enjôleuse mon âme a des airs de catin,

Sous ce masque factice, elle se réfugie…

 

En cela, pitoyable, elle éteint la bougie,

Cette pauvre clarté qui, tremblante au matin,

Entretient dans son cœur ce souffle clandestin

Qu’elle ne sait sentir prise de léthargie…

 

Elle cherche existence en ce qu’elle n’est pas ,

S'émoustille de peu, du seul bruit de ses pas

Dont l’éphémère timbre à peine éclos s’efface…

 

Alors, elle se perd sur de troubles miroirs

Et rode tristement en de ternes mouroirs

Sans jamais discerner, d’elle-même, la trace… 

Partager cet article

Repost0

commentaires