Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 22:59

Nature funambule au fil des sentiments,

D’une main « arc-en-ciel, » le peintre, de pigments,

Est libre de suspendre, au pinacle, une étoile

Et du vide absolu d’enluminer la toile…

 

Virtuose indécis sur l’image à venir,

De l’esprit, son pinceau, garant du souvenir,

Dévoile avec pudeur les secrets de l’intime

Qui s’estampe sur l’œil et que le cœur estime…

 

Ineffable prodige, extase ou bien douleurs,

Ce qu’il est seul à voir divulgue ses couleurs,

Effleurant le divin de son imaginaire,

Il délivre de l’art l’écho visionnaire…

 

Plus tout à fait lui-même, en un état second,

Il peuple l’infini de son souffle fécond,

Lorsque tremblant, son trait dessine des visages,

L’espace se transforme au gré des paysages…

 

Sensible sa peinture embrase l’horizon,

Emu, tout un chacun y pose une oraison,

Pour l’un le monde est triste et l’autre en voit la flamme ;

Qu’importe le regard, de l’artiste : « il est l’âme ! »

Partager cet article

Repost0

commentaires