Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 15:36

 

 

Étrangère aux rumeurs dans son triste costume,

Inscrite en filigrane, anonyme au matin,

A l’aube, elle musarde en quête d’un butin,

Flegmatique, la vie en chante l’amertume…

 

Assise dans la marge, au sein de l’habitude,

Aux aguets, elle attend un clin d’œil du destin,

Qu’une voix qu’un regard s’offre à elle argentin,

Qu’une main la convie à quitter le bitume…

 

Sibylline présence, ineffable gardien,

L’espoir, ce charlatan, l’éreinte au quotidien,

Le besoin de partage en préserve la flamme…

 

D’une épine, l’amour lui taraude le cœur

Et l’esprit entrevoit la nature du drame,

En ce monde, pourquoi ? N’ai-je point d’âme sœur…!

 

Partager cet article

Repost0

commentaires