Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 12:56

 

 

Du conforme abjurant la monotone éthique,

Sur l’aile du phénix, libre d’imaginer,

J’ai vaincu, sans effort, le funeste horloger

Qui comptable du temps compose son cantique…

 

Des forces du réel l’incroyant fantastique,

Moi ! Poète au cœur chaste, à ce monde étranger,

Sur l’encre et ses ruisseaux je m’envole léger

Et transcende le verbe en clameur poétique…

 

Il n’est pas de limite aux rêves du voyant,

Revenu de l’abysse, un astre flamboyant

Embrase mon esprit entiché d’une rose…

 

Longuement, j’ai parcouru les frondaisons secrètes

Où fleurissent des fleurs aux fragrances discrètes

Dont le philtre d’amour ensorcelle ma prose…

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sév 19/04/2009 15:36

Dim bon à toi.                                            

Philippe Lemoine 19/04/2009 16:11


Merci de cette délicate attention de même pour toi, ton blog est très riche...