Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 18:58

 

 

L’un contre l’autre assis près de l’âtre, rêveurs,

Nous aurons, mon amour, de longues nuits d’automne

Et connaitrons du jour le plaisir monotone

Aux délicats soupirs parfumés de saveurs

Folles. Le temps alors peuplé du souvenir

Laissera sur nos fronts de merveilleuses rides

Dont les sillons diront le chemin à venir

Nous préservant ainsi des lendemains arides

 

Et lorsque l’horizon, pareil à nos cheveux,

Se couvrira de neige, avertis du voyage,

Nous partirons ensemble expirant des aveux

D’une douceur suprême au gré du paysage.

Sur un fil de lumière, à jamais fiancés,

Nos êtres, de l’amour, connaitrons l’harmonie

Et nos corps, pour toujours tendrement enlacés,

Sans douleur glisseront sous la voûte infinie.

Partager cet article

Repost0

commentaires