Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 14:59

 

 

L’un façonne l’argile et l’autre, d’un pigment,

Réinvente l’éther. D’un piano magique,

Léger comme l’oiseau, s’élève symphonique,

Aubade ou requiem, le cœur du sentiment…

 

Aux sources du sensible, ineffable aliment,

L’imaginaire veille et préserve l’éthique,

En quête d’absolu, de ce pouvoir unique,

L’être s’allie au ciel son œuvre pour ciment…

 

Face aux douleurs du monde, à son flot versatile,

Certains ne voient en l’art qu’un passe-temps futile ;

Ils pensent le poète indolent et fictif…

 

Ô ! Muses, pardonnez l’outrageante parole

Car, même si le beau reste contemplatif,

Des vertus de l’esprit il porte le symbole… !

Partager cet article

Repost0

commentaires