Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 14:44

 

 

Face à l’éternité ténébreuse des cieux,

Musarde indéfini le murmure altérable

Qui donne à l’apparence inerte un corps, des yeux,

Une ombre et même cœur que le Tout vénérable…

 

Intimiste alchimie émane des profondeurs

L’ample métamorphose inscrite dans les gènes

De l’être qui perçoit du monde les splendeurs

Secrètes sublimant les choses indigènes…

 

Funambule mon cœur vibre au diapason

Du verbe qui transmute en substances charnelles

La matière impalpable éveillant d’un frisson

La dormante eau de vie aux sources maternelles…

 

La nature de l’oracle est d’ordre intérieur,

Elle germe émotive au-delà de la science

Humaine et retranscrit le monde extérieur

Qui, parfois, d’un présage enrichit ma conscience…

 

Nul ne pourra jamais dire ce que je vois

Inscrit en filigrane au-delà des rivages,

Seule ma poésie effleure ces envois

Que mon âme imagine immenses et sauvages…

       

       

  

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires