Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 14:35

 

 

A ceux qui font l’effort de voir et puis d’entendre,

Penché sur le métier s’échinent rigoureux

Et cherchent la beauté seulement pour comprendre,

Appréhender le sens du monde ténébreux.

A l’inventeur perclus cheminant dans le doute

Mais qui sans compromis porte en lui l’idéal

A l’être créatif que l’inculte redoute,

          A celui qui nourrit le verbe capital.

A ceux qui, pas à pas, cheminent dans l’exigence

Et de sang et de sueur forgent par le travail

L’ancestral savoir-faire au lieu de l’indigence

Et portent le souci du plus petit détail.

A celui qui fait front en toute circonstance

Et demeure fidèle à ses rêves d’enfant,

A celui qui donne à son œuvre consistance,

 A celui qui ne peut se vendre au plus offrant.

Et enfin à tous ceux de même appartenance

Qui du ciel à la terre imaginent le lien,

Ressuscitant ainsi l’antique souvenance,

Qui libère le mortel de l’acte régalien :

Insigne clarté, l’art, résonance de l’âme,

Dévoile dans la douleur les sentiments du cœur,

Sensibles et tremblants, comme l’eau de la flamme,

Ces univers cachés dont l’artiste est vainqueur

Partager cet article

Repost0

commentaires