Présentation

Recommander

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Texte Libre

Derniers Commentaires

Syndication

  • Flux RSS des articles

Poussière d'Oxygène

Lundi 4 mai 2009 1 04 /05 /Mai /2009 12:22

 

J’écoute résonner le silence des pierres

Dont l’écho minéral, que rien ne contredit,

Emporté par le vent s’élance et rebondit,

Du temporel espace abrogeant les frontières…

 

Chaque chose me parle et des voix nourricières

Habitent mon esprit, d’un souffle érudit

M’enseignent leurs secrets, le langage inédit ;  

Celui du ciel, des fleurs, des herbes singulières…

 

Flottent de-ci delà de furtifs bruissements,

Seul le cœur pur perçoit l’âme des sentiments

Inscrite sur le tronc d’un chêne séculaire…

 

Résonance d’un monde au savoir préservé,

La nature est un livre au verbe inachevé ;

La lumière en transmet la quête millénaire…

 

Par Philippe Lemoine - Publié dans : Poussière d'Oxygène - Communauté : Poèmes d'aujourd'hui
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 4 mai 2009 1 04 /05 /Mai /2009 12:20

 

L’un à l’autre enlacés, tous les mots en osmose,

Délivrent de l’intime, imperceptiblement,

Camouflé sous le sens, le cœur du sentiment :

Emerge du poème une âme à peine éclose…

 

Verbe, union, lumière, astrale apothéose

Que la parole nomme et dévoile autrement…

Epithète de l’œuvre inscrite au firmament,

L’étoile avec pudeur à l’infini compose

 

Le langage des fleurs que chantent les oiseaux,

Ce que le vent souffle à l’oreille des roseaux

Et du jour immanent la frémissante attente…

 

L’aède, de ses vers, semant des grains de sel,

De toute chose écrit le lien universel

Et de l’esprit perçoit la présence latente…

Par Philippe Lemoine - Publié dans : Poussière d'Oxygène - Communauté : le rêve, l'art et l'écriture..
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 3 mai 2009 7 03 /05 /Mai /2009 19:34

 

Lorsque survient l’instant de la métamorphose,

Eprouvant les bienfaits du cycle récurrent,

A la fois mère et fils, moi-même et différent,

J’imagine l’esprit présent en toute chose…

 

Au cœur de l’univers nul être ne s’oppose,

L’un à l’autre liés, du rêve à l’apparent,

Dans l’unicité, tout s’assemble cohérent,

Féminin, masculin s’enfantent en osmose…

 

Le cœur régénéré, sans effroi ni fardeau,

Dépouillé de mon corps, ce fragile radeau,

Riche de mon savoir je meurs sans plus attendre…

 

Du blé, je suis la graine, en terre je muris,

Complice de ma mort, de sang je me nourris,

Phénix, je suis le feu qui renaît de sa cendre…

 

 

 

 

 

 

 

Par Philippe Lemoine - Publié dans : Poussière d'Oxygène - Communauté : le rêve, l'art et l'écriture..
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 3 mai 2009 7 03 /05 /Mai /2009 15:53

 

 

Du regard, le miroir, de l’ombre à la clarté,

Reflète le mystère éclairant l’invisible,

L’anamorphose inscrit le secret indicible,

Du gypse des tombeaux jaillit la vérité…

 

Cristalline, l’eau court sur le marbre bleuté ,

Murmure en demi-teinte apparaît le possible,

Vers lui, l’esprit se tend l’éternité pour cible,

Discipliné le cœur respire en aparté…

 

Nébuleux, le divin, sur le temps, déambule,

D’en deviner l’écho, soudain, l’homme affabule,

La légende l’emporte en des lieux célébrés…

 

Aux creux des parchemins, d’une belle lecture,

Sa foi comme missel il poursuit l’aventure ;

De l’énigme, il saisit les attributs sacrés…

 

Par Philippe Lemoine - Publié dans : Poussière d'Oxygène - Communauté : IMAGE.POESIE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 3 mai 2009 7 03 /05 /Mai /2009 15:50

 

A l’égal du sacré, principe créatif,

A la fois père et fils de l’œuvre originelle ;

Par l’art, l’être répand la parole éternelle

Puis du noble dessein reste contemplatif…

 

Frère agnat du soleil, d’un verbe admiratif,

L’homme absorbe du ciel l’essence fraternelle,

Par l’hymen de l’esprit à l’âme intemporelle,

Les deux ne font plus qu’un comme au temps primitif.

 

De la fonte des corps la fougue bienfaitrice

Perpétue à jamais la sève fondatrice ;

Acte fondamental renaît l’identité…

 

Du monde en mouvement et sa lumière extrême,

Du souffle, autant mortel que l’entité suprême,

Régénéré le cœur retrouve l’unité…

 

 

Par Philippe Lemoine - Publié dans : Poussière d'Oxygène - Communauté : Île des Poètes Immortelles
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés