Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2018 2 09 /10 /octobre /2018 10:07

Je n’oserai prétendre être un nouveau trouvère,

Allant à contretemps, j’écris tout de travers,

Je rêve, je divague et chemine à l’envers ;

Sur le sable mouillé fleurit la primevère… 

 

Ma muse me délivre une œillade sévère,

Et d’elle je reçois des volées de bois verts :

« Calligramme ou sonnet, cisèle donc tes vers !... »

Ma plume s’est brisée en mille éclats de verre…

 

L’encre de mon poème emperle les roseaux,

De rimes en quatrains s’envolent des oiseaux,

Sous leurs ailes, la nuit, vient doucement s’étendre…  

 

La lune, quant à elle, assise entre deux eaux,

Laisse flotter mes mots sans vraiment les entendre

Et regarde le monde avec un regard tendre…

Partager cet article

Repost0

commentaires