Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 13:27

Longues coulées de lave en fusion, ultime

Sursaut d’orgueil, agonie et splendeurs

Démesurées, happé, pris par les profondeurs

Vacillant sur son trône un empereur s’abîme…

 

Discobole olympien terrassé de fatigue,

Tragique l’hélianthe ensanglante l’azur,

Son faste lentement se dissout dans l’obscur ;

 Déjà, la sombre ébène assiège la garrigue… 

 

Magnificence astrale au front froissé d’albâtre, 

La beauté se suspend au souffle agonisant

Car bien que moribond le disque incandescent

Ne saurait s’éclipser, lâchement, sans combattre…

 

   Sous un voile nuiteux, l’insolite et l’étrange

Ourdissent des complots. Semblable au naufrager,

L’homme, soudain, se sent à son monde étranger ;

L’horizon s’éparpille en pelures d’orange… 

 

L’insondable chemine et ouvre son opuscule.

Tandis que la nuit cerne et gobe le soleil,

Nul ne sait de la mer, de la terre ou du ciel

Nul n’en sait la frontière, au chant du crépuscule…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Je reviens d'un pays...
commenter cet article

commentaires