Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 14:14

Quand le peintre s’expose aux regards du profane,

On ne fait qu’effleurer le tissu de son âme.

Sur la pointe des pieds au cœur de ses couleurs

Musent à mots feutrés des échos de douleurs…

 

Des nuances de gris toutes en demi-teintes

Enchatonnent le ciel d’ineffables empreintes, 

Cristalline, une voix fredonne une chanson ;

La nostalgie affleure au fond de l’horizon…

 

Palette en éventail, semant des grains de sables,

L’artiste retranscrit les choses insondables.

Sa peinture est un chant. Lumières en rinceaux,

Le temps qui passe vibre au bout de ses pinceaux…  

 

Un voile de pudeur dérive sur sa toile,

Nul ne connaît vraiment sa muse, son étoile.

Courbes, lignes, dessins fleurissent son cahier ;

S’envolent déguisés des oiseaux de papier…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Intime confidence...
commenter cet article

commentaires