Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 13:42

Souvenances d’antan alunées au rivage

Ondoient à fleur de cœur des cieux abricotés,

Aux premiers jours d’avril, comme des bois flottés,

Revenaient au jardin les oiseaux de passage…

 

Au loin s’effilochait l’hiémale brune grise.

Envolées de parfums, d’humus et de limons

La terre, souffle clair, décrassait ses poumons ;

La vigne et l’olivier ondoyaient sous la brise…

 

Sur la pointe des pieds, à pas de loup, sans trace,

Des elfes de lumière ourlaient les feuillaisons.

Des larmes de rosée emperlaient les buissons

Et le chat ronronnait couché sur la terrasse…

 

Au creux du paysage, estampes digitales,

L’amour ensemençait tous les nids de bourgeons,

Sur le bord des chenaux roucoulaient des pigeons,

Et des graines d’amour s’étageaient en fractales… 

 

Ce matin là ma sœur était en robe blanche,

Mon père fredonnait une vieille chanson,

Une odeur de cuisine errait dans la maison,

Ma mère avait sorti la nappe du dimanche…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Je reviens d'un pays...
commenter cet article

commentaires