Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 11:22

Rrésonance d’un monde éthéré, naturel,

À l’heure propice où les ondines lutinent,

Mutine la lumière enfante l’immortel,

Cette roue au zénith que les flots dodelinent …

De célestes soupirs, estampés d’aquarelles,

Fascinent le regard tourné vers l’infini.

Voilages lactescents, des nuées de dentelles

Moutonnent mollement dans l’espace assaini…

J’en respire les embruns que les brises marines

Chuchotent aux rêveurs. Aux limites des eaux,

L’horizon et le sel composent des rimes

Que chantonnent en chœur d’éphémères oiseaux…

Ineffable présence ondulatoire, un cygne

Blanc glisse indolemment sur l’onde. Bois-flotté

Sur les pages du livre, inscrit dans l’interligne

Le temps suspend son vol, tout n’est que volupté…

En bas maillés de bleus et soyeuses guêpières,

Éventail torsadé de coulures de miel,

À l’infini le ciel maquille ses paupières,

Sous ses doigts l’indigo se nimbe de vermeil…

Souffle lent sur le sable, enlacé à l’écume

Des vagues, coquillage adossé à la mer,

Tous les sens en éveil et léger comme plume ;

Je dérive ébloui sous la voûte outremer…

Partager cet article

Repost 0
Published by Philippe Lemoine - dans Intime confidence...
commenter cet article

commentaires